Speakers

Eric Auclair, (PhD. in nutrition), est maintenant Directeur Downstream Development & Regulatory Affairs de Phileo, la Business Unit dédiée à la Nutrition et Santé Animale du leader mondial de la levure, Lesaffre. Eric Auclair a obtenu son doctorat en 1986 dans le domaine de l’évaluation de l’impact des pertes endogènes sur la digestibilité iléale des acides aminés chez les espèces non ruminantes (rats, poulet, porcelets) en collaboration avec Adisseo. Puis il effectue une mission en 1987 chez Merck, Sharp, Dohme-Chibret dans le domaine de la pharmacologie. En 1988, il rejoint l’UFAC, une filiale Française du groupe BP Nutrition, en tant que responsable technique de l’activité lacto-remplaceurs pour les jeunes ruminants et prend en charge la formulation des aliments, de la gestion du laboratoire, de la R&D et du support technique. En 1996, il entre dans le groupe Lesaffre en tant que chef de projet additifs alimentaires. A ce titre, il participe à diverses études collaboratives avec des centres de recherche européens, américains et asiatiques, d’abord dans des projets dédiés à l’utilisation d’enzymes puis dans le domaine des probiotiques et des prébiotiques. Il est également très impliquées dans l’approche réglementaire, notamment dans le cadre de l’enregistrement des principaux produits commerciaux de Phileo (Actisaf, Safmannan et Selsaf) dans le monde entier, et participe aux activités des associations telles que l’IFIF ou la FEFANA. A partir de 2002, il devient directeur de la R&D de Phileo, avec un groupe d’une trentaine de scientifiques du monde entier travaillant dans 2 centres de recherche dédiés.  Les recherches du groupe portent sur l’immunomodulation, la gestion du microbiote et les alternatives aux antibiotiques, en particulier pour les pathologies animales telles que la colibacillose, la mammite, la cryptosporidiose et l’entérite nécrotique.  Depuis 2019 il a pris la tête du nouveau pôle Downstream Development & Regulatory Affairs, en charge de l’industrialisation, de la qualité et des aspects Market Access pour les produits Phileo.

De formation microbiologie et biologie moléculaire, Nelly Badalato est titulaire d’un doctorat en écologie microbienne.
Elle a rejoint GenoScreen il y a 2 ans en tant que Chef de projet R&D et travaille notamment sur les applications du séquençage ciblé pour la prédiction de l’antibiorésistance chez M. tuberculosis.

Philippe Cleuziat a plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de l’industrie du diagnostic et de la santé. Il est ingénieur diplômé en Chimie Biologique de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon et titulaire d’un doctorat en microbiologie moléculaire de l’Université Claude Bernard à Lyon. Il est actuellement Directeur de partenariats public-privés au sein du département Open Innovation & Partenariats de bioMérieux, établit et coordonne des projets collaboratifs et consortia internationaux. Il fut précédemment Directeur de programme de recherche sur les nouvelles technologies, produits et systèmes au sein de la franchise Microbiologie de bioMérieux. Auparavant, il a contribué à la définition et au lancement de BIOASTER, Institut de Recherche Technologique spécialisé dans le domaine de la microbiologie (France), en tant que Directeur des programmes de recherche et du portefeuille de projets. Il a dirigé des projets de médecine personnalisée transversaux avec de nombreux partenaires dans le domaine des maladies infectieuses, du cancer et des maladies rares en tant que Directeur de programme d’innovation à l’Institut Mérieux. Il a occupé différents poste de responsable de recherche au sein de départements de R&D des sociétés de l’Institut Mérieux, incluant PME et Unité mixte de recherche, pour le développement et transfert de nouvelles technologies. Il dispose également une expérience entrepreneuriale associée au Commissariat à l’Energie Atomique.

Après ses études doctorales dans l’académie de Montpellier (Université des Sciences et Techniques du Languedoc et Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Montpellier devenue Montpellier Sup Agro), Djamel Drider a fait une formation doctorale en biologie moléculaire sur la stabilité des ARN messagers bactériens, au Centro Investigaciones  Biologicas del CSIC (Madrid, Espagne), puis au Mount Sinai School of Medicine of New-York University (USA). Djamel Drider a été recruté comme Maitre de conférences à Oniris (Ecole Nationale Vétérinaire Agroalimentaire et Alimentation de Nantes), puis Professeur à l’université de Lille.

Djamel Drider est affilié au département Génie Biologique pour ses activités d’enseignement, et UMR-Transfrontalière BioEcoAgro INRAE 1158 pour ses activités de recherche.

Djamel Drider est auteur de 140 publications dans des revues à comité de lecture, 10 brevets et 6 ouvrages.

Guy-Charles Fanneau de La Horie dispose de plus de 20 années d’expérience dans l’industrie pharmaceutique et les biotechnologies. Avant de rejoindre Pherecydes Pharma, il a occupé plusieurs postes internationaux de management, notamment au sein de Schering-Plough, Biogen et IDM, en Europe et aux Etats-Unis. Plus récemment, Guy-Charles était le Directeur Général de PathoQuest, une société spécialisée dans l’identification d’agents pathogènes. Entre 2006 et 2013, il a dirigé Néovacs dont il a piloté l’introduction en bourse en 2010. Guy-Charles est Docteur Vétérinaire et titulaire d’un MBA de l’INSEAD.

Norman est titulaire d’une maîtrise en Biologie et d’un Master en Droit communautaire et réglementations pharmaceutiques de l’Université de Strasbourg. Il commence sa carrière chez Allergan, d’abord en France (Mougins) puis au Royaume-Uni (Marlow), en tant que chargé d’Affaires réglementaires où il participe au développement clinique de Botox® dans des indications urologiques et à l’enregistrement et au maintien d’un portefeuille de produits ophtalmologiques sur la zone Europe, Afrique et Moyen-Orient. Fin 2009, il rejoint Weleda (Huningue), entreprise spécialisée dans l’homéopathie, la phytothérapie et la cosmétique naturelle et bio, en qualité de Responsable Affaires Réglementaires France. Depuis 2013, Norman travaille chez Vetoquinol (Lure), laboratoire pharmaceutique vétérinaire, en tant que responsable affaires réglementaires de la zone Europe et Amérique du Nord. Il est actuellement membre de plusieurs groupes de travail d’AnimalHealthEurope.

Philippe holds a PhD in Molecular Biology from the Université Libre de Bruxelles (ULB) obtained in 1993 and a Master in Management de l’Innovation from HEC Saint Louis (Brussels, Belgium) obtained in 1995.

In 1995-1996 Philippe did a post-doctoral research at the University of Edinburgh (UK).  During this research he discovered using mouse model the function of the alpha-fetoprotein the major embryonic plasma protein in mammalian development.  

During his academic research career he was involved has an inventor in the development of a portfolio of genetic selection patented technologies. 

One of these technologies belonging to ULB was licensed to Life technologies and is on the market since 1995 it is today a standard in DNA assembly method: Gateway technology, TOPO cloning. Other technologies were licensed to Sanofi-Pasteur, GSK and Merck to improve biopharmaceutical production.

Since 2013 Philippe is the founder and Chief Scientific Officer of Syngulon a startup focusing on genetic innovations to improve the biocontrol of microbial population using bacteriocins (antimicrobial peptides). Philippe has established several partnerships for the company with academics and industries. 

Philippe Glaser, directeur de recherche à l’Institut Pasteur, dirige l’unité Écologie et évolution de la résistance aux antibiotiques. Il est un expert reconnu en génomique bactérienne et en évolution de la résistance aux antibiotiques. Il est connu pour ses études génomiques et épidémiologiques sur les streptocoques du groupe B, tant chez l’homme que chez l’animal. Il a montré comment l’utilisation intensive de la tétracycline à partir des années 1950 a été responsable de l’émergence de l’infection néonatale à SGB dans les années 1960 et 1970 en Europe et aux États-Unis. En collaboration avec T. Naas à l’hôpital Bicêtre, il décrypte l’évolution et la résistance aux antibiotiques des entérobactéries productrices de carbapénémase (principalement E. coli et K. pneumoniae) localement chez le patient et globalement. Il coordonne avec Paola Arimondo l’axe AMR du plan stratégique de l’Institut Pasteur et avec Claudine Médigue (Institut Français de Bioinformatique) le projet finance par le Plan Prioritaire de Recherche ABRomics (Une plateforme numérique sur la résistance antimicrobienne pour stocker, intégrer, analyser et partager des données multi-omiques).

Didier Hocquet, Professeur des Universités – Praticien Hospitalier en bactériologie, hygiène hospitalière à Université de Bourgogne Franche-Comté et au CHU de Besançon.

Il s’intéresse à l’émergence et la diffusion de bactéries résistantes aux antibiotiques dans et à partir des hôpitaux. Dans le domaine de l’émergence des bactéries pathogènes résistantes, nous avons évalué l’impact de la consommation d’antibiotiques et le rôle de la réponse SOS déclenchée par les antibiotiques et les chimiothérapies. Notre groupe a également mené ou participé à des études explorant la propagation de bactéries multirésistantes dans les hôpitaux, ou dans l’environnement, à l’aide notamment de données de génomique bactérienne comparative.

Je travaille chez Phileo depuis près de 7 ans. Depuis, le 1er Juillet 2021, elle a pris le poste de Senior Project Manager au sein de notre équipe Regulatory Affairs & Downstream Development. Je suis titulaire d’un diplôme de troisième cycle en “Production animale, environnement, hygiène et qualité” de l’Université de Tours en France. J’ai débuté ma carrière chez Pfizer Santé animale devenue entre temps Zoetis en tant que responsable grands compte puis comme responsable filière porc, pendant presque 8ans. J’ai également été consultante en clinique vétérinaire (Zoetis) pendant 1,5 an. J’ai ensuite rejoint Phileo, où j’ai été pendant 7 ans « Swine Manager » pour la région EMEA, qui est ensuite devenue la région Europe & CIS et dernièrement Europe de l’Ouest.

J’ai une expérience significative dans les essais sur les animaux, ainsi, dans mes nouvelles fonctions, ma mission principale sera de gérer le processus d’évaluation technique et scientifique des produits Phileo à des fins d’enregistrement, y compris dans les domaines de l’efficacité et des tests toxicologiques pour toutes les régions. J’assurerai aussi la gestion de divers projets techniques en soutien à l’équipe Affaires réglementaires & Développement en aval (y compris CSR).

Benoit Levast est Immunologiste de formation après avoir obtenu un doctorat portant sur l’influence du lait maternel sur le développement du système immunitaire intestinal chez le porcelet, à L’INRA de Tours.
Après 2 post-doc au Canada, l’un portant sur le développement d’un vaccin contre un virus respiratoire porcin (VIDO – Saskatoon) et l’autre portant sur l’immuno-modulation des monocytes par Staphylococcus aureus et HIV (McGill -Montréal), Benoit est en charge des programmes préclinique et clinique phase précoce chez MaaT Pharma.

Dr. Guillaume Lhermie is the director of the Simpson Centre for agricultural and food innovation and public education, located at the University of Calgary, School of Public Policy.

Dr. Lhermie is also adjunct professor in animal health and veterinary public health economics. Priot to working in France and Canada, he worked at Cornell University for 5 years.

Dr. Lhermie is a veterinarian by training; he also has an MSc in Economics and a PhD in pharmaco-epidemiology and innovation. Before working in academia, Dr. Lhermie worked in mixed veterinary private practice for few years, as well as in veterinary pharmaceutical industry as research and development project manager and medical director for more than eight years.

Dr. Lhermie’ s research interests are in planetary health and infectious diseases challenges, specifically the interface between animal agriculture and human health. His research focuses on the economics of antimicrobial use and resistance at the farm, supply chains, and global levels. Most recently, his research has been concentrating on sustainability challenges, developing qualitative and quantitative models aiming to analyze the impact of antimicrobial use on social-ecological systems, and evaluating the impact of policies. Dr. Lhermie also serves as expert in animal health economics for international organizations, national agencies and NGOs. Overall, Dr. Lhermie’s activities intend to inform policymakers, helping them to design sound and acceptable policies.

Jean-Yves Madec est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, Agrégé de biologie, Docteur Vétérinaire, Docteur d’Université, titulaire de l’Habilitation à Diriger les Recherches et du Diplôme Universitaire Antibiotiques-Antibiothérapie (Paris 7- Diderot).

Directeur de recherches à l’Anses, Jean-Yves Madec est chef de l’unité Antibiorésistance et virulence bactériennes à l’Anses-site de Lyon et Directeur scientifique en charge de l’axe transversal Antibiorésistance de l’Anses. Il est membre du Conseil scientifique de l’ONERBA, Président du groupe vétérinaire du CA-SFM, et est très impliqué dans les démarches ministérielles de lutte contre l’antibiorésistance (plans EcoAntibio, rapport Carlet, feuille de route interministérielle, dont il a co-piloté le groupe du Comité Permanent Restreint dédié à la surveillance et aux indicateurs).

Jean-Yves Madec est membre de nombreux groupes d’experts sur l’antibiorésistance aux plans national et européen. Il est notamment Chair du Scientific Advisory Board du JPIAMR et secrétaire du domaine AMR de l’European Joint Program (EJP) One Health. Il coordonne également le réseau national Résapath de surveillance clinique de l’antibiorésistance animale et conduit des activités de recherche sur les supports génétiques et les mécanismes de sélection et de transmission de l’antibiorésistance dans une approche One-Health. Depuis 2020, il coordonne le Centre de Référence de la FAO sur l’antibiorésistance attribué à l’Anses.

Christine Miossec has spent over 25 years in pharmaceutical industry occupying different positions at the interface between basic research and drug development. She received her PhD in Immunology from University Pierre et Marie Curie (Paris, France), following her work on the characterization of the T cell receptor of gd lymphocytes.

She has long experience in immunology and infectious diseases, including discovery of novel biological targets and pre-clinical development of therapeutic agents. At Aventis, she has set up and led several exploratory projects of new antimicrobial agents. At Novexel, she has been the preclinical project leader for the main program of the company (b-lactamase inhibitor Avibactam). At Da Volterra, she has been involved in several key projects aiming to correct and prevent intestinal microbiota dysbiosis.

In 2014 Christine joined Vetoquinol where she is responsible for the evaluation of new compounds and technologies related to the control of infectious diseases in livestock and companion animals. She has set up a portfolio of R&D programs dedicated to the development of therapeutic alternatives to antibiotics for the veterinary medicine.

Jean-Pierre Orand est Directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) depuis 2010. L’Anses-ANMV est un centre collaborateur de l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale) pour les médicaments vétérinaires. Au sein du réseau HMA (chefs d’agences européennes), il est membre du HMA management group, co-président de la task force sur la disponibilité des vaccins et membre du Telematics Management Board EMA/HMA.

Jean-Pierre Orand est Docteur vétérinaire.

Il a travaillé pendant 13 ans au sein du Ministère de l’Agriculture dans les domaines de la sécurité sanitaire des aliments, de la pharmacie vétérinaire et de l’alimentation animale, ainsi que comme Chef de bureau des négociations communautaires et multilatérales. Il a négocié plusieurs accords de coopération, mis en place des jumelages avec les pays tiers et a été le délégué officiel de la France à l’Organisation mondiale du commerce pour les accords SPS.

Formerly researcher at Institut Pasteur, Georges was Vice President of Business Development & Intellectual Property and a member of the management team at Celyad. Previously, he successfully held various business development positions at Cellectis, Galapagos, ProStrakan and Sanofi-Aventis and led strategic alliance development consulting assignments.

He holds a Ph.D. in Microbiology from Pierre and Marie Curie University (France) and a Master’s degree in Management and Strategy in the Health Industry from ESSEC Business School.

Michal Sarnecki est actuellement le responsable médical (Medical Lead) du vaccin expérimental Janssen pour la prévention des infections invasives dues à Escherichia coli pathogène (ExPEC).  Il est titulaire d’un doctorat en médecine de l’Université de Médecine à Varsovie, en Pologne, et a été formé en pédiatrie et en maladies infectieuses à l’Institut des Maladies Infectieuses de Varsovie. Sa formation post-universitaire comprend un Master en Sciences de Gestion Approfondies du Groupe HEC et de Warsaw Business School. Au cours de sa vaste expérience de plus de 23 ans dans l’industrie pharmaceutique, il a occupé divers postes dans les opérations cliniques et la surveillance médicale dans une gamme de domaines thérapeutiques, notamment les maladies infectieuses, la pédiatrie et la neurologie. En 2011, il a rejoint la branche vaccins de Janssen [Crucell] en Suisse pour diriger le développement clinique et les affaires médicales de deux vaccins commercialisés contre l’hépatite A [Epaxal®] et l’hépatite B [HepavaxGene®]. Avant de joindre le programme ExPEC, il a travaillé en tant que médecin principal d’essais cliniques dans le développement précoce du vaccin prophylactique contre le VIH et également dans le programme de vaccin thérapeutique contre le VIH.